wp3ef527ae.png
wp59757e18.png
wpb46aa6ef.png
wpec7263eb.png
wp288146d4.png

wp7cc3c9b2.gif

wpe1799abb.gif

wp3f5e3af9.gif

wp5dd32ba6.gif

wpc39db676.gif

wpacf18760.gif

wp812fc8c1_1b.jpg

wp789db834.gif

wpa0525812.gif

wpb738192f.gif

wpd3687976.gif

wpff6df136.gif

wp393a01b3.gif

wp1244a40e.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les "Pélicans" de la Base avions de la Sécurité Civile

Le groupement aérien de la Sécurité Civile s’articule autour de deux composantes, le groupement hélicoptères fort d’une vingtaine de bases réparties sur tout le territoire et la base d’avions bombardiers d’eau de Marignane. Si très tôt, les bases d'hélicoptères ont arboré des logos, la base avions créée en 1963, et officialisée seulement en 1986, n’a pas défini une image de marque pour se faire identifier. Il faut dire que pour l’administration civile, pas du tout cocardière par rapport à ce qui se  passe dans les armées, la route est longue et fastidieuse pour définir un logo. Surtout si la proposition émane de son personnel et non d'un haut fonctionnaire. Il faut ensuite les créer puis les fournir au personnel. Les seuls badges existant jusqu’en 1976 étaient des logos gracieusement offerts par les firmes constructeur.

De 1963 à 1969, seuls des Catalina sont exploités, les équipages ne portent pas de marques distinctives. En 1969, les Canadair CL-215 prennent la relève. Pendant dix ans, ce sera le seul type d’appareil en ligne. En 1976, l’association "l'Amicale des Pompiers du Ciel" est créée et s’identifie par un badge rond arborant le pélican croisé du Canadair, "Pélican" étant l'indicatif radio opérationnel. C'est le premier badge d'une longue série.  

wp2af4551e.png
Remerciements : Bernard Servières  et "l'Amicale des Pompiers du Ciel".